Sélectionner une page

EMPLOIS & INDUSTRIE

 

Le projet éolien en mer de la Baie de Saint-Brieuc comprend un plan industriel d’envergure, participant activement au démarrage de la filière en France. Créateur d’emplois pérennes en France et en Bretagne, le projet permet d’inscrire durablement notre pays et la région dans l’échiquier industriel européen des énergies marines renouvelables.

L'usine du Havre

750 emplois mobilisés pour la construction des éoliennes de Siemens Gamesa.

Le polder de Brest

250 emplois mobilisés pour la construction des composants des fondations type jacket par la Joint Venture Navantia-Windar

Le parc éolien

Lézardrieux & Kerantour

50 emplois mobilisés. Pour les besoins de la construction, Ailes Marines s’installera dans la zone de Kerantour sur la commune de Pleudaniel. L’entreprise y disposera d’un bâtiment à usage de stockage et de bureaux, permettant l’accueil des équipes intervenant sur le projet pendant la phase de construction. Le port de Lézardrieux sera équipé d’un ponton lourd, et d’aménagement sur le quai sablier : c’est à partir de ce port que les personnes intervenant sur le site embarqueront pour se rendre sur celui-ci.

Saint-Brieuc

50 emplois mobilisés.
Bureau régional de la société Ailes Marines
Ailes Marines SAS
19 bis, boulevard Clémenceau
22000 Saint-Brieuc

Paris

Une centaine d'emplois sont mobilisés au siège social de la société Ailes Marines.
Tour Ariane
5 Place de la Pyramide - CS 20209
92088 Paris La Défense Cedex

Quelques entreprises bretonnes

Liste non exhaustive...
p

Les ports sont des éléments clés pour tout projet éolien en mer, car ils assurent l’interface entre le milieu maritime et le milieu terrestre. Ces sites d’implantation, lorsqu’ils sont utilisés pour des activités de fabrication ou de logistique, doivent garantir une grande capacité d’accueil et de stockage et une bonne accessibilité maritime, terrestre et ferroviaire. Les ports mobilisés pour de la fabrication à ce stade du projet sont Brest et Le Havre.
Lors de la phase de construction du parc éolien en mer, un port de proximité est également nécessaire pour la coordination des travaux. Ailes Marines a choisi pour cela le port de Lézardrieux.
Pour la phase d’exploitation du parc éolien, le choix du port dit de maintenance n’est pas encore arrêté.

map-ailes-marines

Les ports sont des éléments clés pour tout projet éolien en mer, car ils assurent l’interface entre le milieu maritime et le milieu terrestre. Ces sites d’implantation, lorsqu’ils sont utilisés pour des activités de fabrication ou de logistique, doivent garantir une grande capacité d’accueil et de stockage et une bonne accessibilité maritime, terrestre et ferroviaire. Les ports mobilisés pour de la fabrication à ce stade du projet sont Brest et Le Havre.
Lors de la phase de construction du parc éolien en mer, un port de proximité est également nécessaire pour la coordination des travaux. Ailes Marines a choisi pour cela le port de Lézardrieux.
Pour la phase d’exploitation du parc éolien, le choix du port dit de maintenance n’est pas encore arrêté.

Une filière qui mobilise des emplois

Les emplois mobilisés

Le projet permet de mobiliser des emplois pérennes en France. En particulier, les éoliennes du projet seront fabriquées en France, ainsi que les composants des fondations.
C’est pour cela qu’en juillet 2020, Ailes Marines a pu confirmer la mobilisation des 1 100 premiers emplois directs en France. 750 emplois seront mobilisés dans la future usine Siemens Gamesa Renewable Energy  du Havre, qui assemblera les nacelles et produira les pales des éoliennes. Pour la fabrication des éléments des fondations, 250 emplois seront mobilisés dans les installations de Navantia-Windar sur le polder du port de Brest et chez leurs sous-traitants locaux. De plus, une centaine d’emplois seront localisés dans le futur port de maintenance, proche du site du parc.
Le plan industriel du projet est en marche. Dans les prochains mois, ce sont de nombreuses opportunités qui vont se concrétiser en France et en Bretagne. Celles ci permettront de dépasser largement ce chiffre des 1100 premiers emplois directs mobilisés.

Les acteurs de l’emploi en région Bretagne

Ailes Marines et ses partenaires industriels se sont mobilisés, avec l’aide des organisations socio-économiques territoriales (Pôle Emploi, l’UIMM, la Région Bretagne, le réseau des chambres consulaires, les clusters d’entreprises, etc…) dans la recherche de fournisseurs potentiels en France, tout particulièrement en Bretagne et dans le Grand Ouest. Il s’agit d’ouvrir des perspectives aux PME régionales pour participer à la fabrication de composants mécaniques, électriques et composites qui seront nécessaires aux différents éléments constitutifs du parc (éoliennes, fondations…), et également dans le domaine des services et de l’ingénierie.

Ailes Marines s’appuie en particulier sur Bretagne Ocean Power, structure visant à fédérer les acteurs bretons avec un seul et même objectif : développer une filière industrielle bretonne des Energies Marines Renouvelables.

Nouveaux débouchés

Le projet de la Baie de Saint-Brieuc participera au développement en France d’une filière industrielle de l’éolien en mer. À la clé, c’est la possibilité pour les entreprises concernées d’accéder à de nouveaux débouchés et aux marchés de l’exportation.
Ce projet permet à des entreprises locales de bénéficier d’une première expérience réussie, et ainsi de se projeter sur l’avenir.

La formation

Ailes Marines travaille avec les principaux acteurs de la formation sur le territoire breton.  Ainsi, depuis 2012, un BTS maintenance éolienne a vu le jour à Loudéac. Ailes Marines entretient également d’étroites relations avec les Mastères spécialisés de l’ENSTA Bretagne « Expert en énergies marines renouvelables » et « Management de projets maritimes ». Dans le cadre du développement des activités à Brest, les acteurs brestois collaborent avec l’UIMM, afin de former des soudeurs en alternance pour répondre aux besoins du projet.

Dans le cadre du projet éolien de la baie de Saint-Brieuc :

Stage de fin d’études ingénieur (H/F)

Énergies marines renouvelables | Gestion de projet de soudure a l’arc submergé (SAW) – Implantée sur le polder de Brest, notre entreprise produit actuellement les 186 pieux de la partie basse des fondations jackets du parc éolien en Baie de St Brieuc.

Fabrication d'une turbine d'éolienne

Fabrication de la pointe de la fondation de type Jacket au sein de l'atelier Navantia-Windar

Fabrication d'une pale d'éolienne

Assemblage des composants de la pointe de la fondation de type Jacket au sein de l'atelier Navantia-Windar

Fabrication des pales d'éolienne en composite

Polissage des pales d'éolienne en composite