Sélectionner une page
Parc éolien en mer de Saint-Brieuc : 1500 emplois mobilisés en France

Parc éolien en mer de Saint-Brieuc : 1500 emplois mobilisés en France

Ailes Marines annonce aujourd’hui que le projet éolien en mer de Saint-Brieuc mobilisera 1500 emplois en France, dont environ 500 en Bretagne. Ailes Marines a sélectionné pour leur savoir-faire reconnu des grands groupes internationaux, mais également des TPE-PME bretonnes spécialisées. Ainsi, le projet participe directement au développement de la filière industrielle de l’éolien en mer, en France et en Bretagne.

Parc éolien en mer de Saint-Brieuc : 1500 emplois mobilisés en France

Sondage IFOP – 71% des habitants des Côtes d’Armor favorables au projet de parc éolien en mer de Saint-Brieuc

Ailes Marines a fait réaliser par l’IFOP, institut de sondages et d’études de marchés, une étude sur la tendance et la perception de l’opinion publique à propos du projet de parc éolien en mer de Saint-Brieuc. Cette étude qui s’est déroulée au mois de décembre 2020, a porté sur un échantillon représentatif de la population vivant dans les départements bretons du Finistère, d’Ille-et-Vilaine, du Morbihan, des Côtes-d’Armor, ainsi qu’en Loire-Atlantique. Les résultats attestent de l’adhésion des populations costarmoricaines, bretonnes et de Loire-Atlantique au projet de parc éolien en mer de Saint-Brieuc.

Parc éolien en mer de Saint-Brieuc : 1500 emplois mobilisés en France

Ailes Marines opte pour la méthode du forage pour installer les pieux des fondations, technique de moindre impact sur l’environnement

Pour réduire l’impact environnemental, Ailes Marines a décidé d’utiliser la technique du forage pour installer les pieux des fondations. Cette décision a été prise après des années d’études d’ingénierie et suite à la réalisation de tests de forage à terre et en mer pour maximiser la sécurité et la protection de l’environnement. Cette décision concerne l’ensemble des emplacements des 62 fondations des éoliennes et celui de la sous-station électrique.

Parc éolien en mer de Saint-Brieuc : 1500 emplois mobilisés en France

Ailes Marines annonce la présentation des résultats des études environnementales et des campagnes de tests d’outillages aux acteurs du projet éolien de Saint-Brieuc.

Les impacts sonores du forage sont compatibles avec le cycle de vie normal des espèces halieutiques étudiées. Ailes Marines a décidé d’abandonner la technique de battage et de privilégier la méthode du forage pour l’installation des pieux. Les turbidités générées pendant les travaux auront une incidence faible sur le milieu. L’Ifremer valide l’état de référence des études de la ressource halieutique réalisé par Ailes Marines et RTE.

Parc éolien en mer de Saint-Brieuc : 1500 emplois mobilisés en France

Ailes Marines ensouillera l’intégralité des câbles inter-éoliennes du parc de Saint-Brieuc

Suite aux tests d’outillage réalisés à l’été 2020 et malgré les conditions très complexes des fonds marins du site, Ailes Marines confirme son objectif d’ensouiller à 100% l’ensemble des câbles inter-éoliennes du parc de Saint-Brieuc.​ L’ensouillage complet des câbles représenterait une avancée majeure pour la sécurité de la navigation et un pas de plus vers un maintien des activités de pêche au sein du parc.

Parc éolien en mer de Saint-Brieuc : 1500 emplois mobilisés en France

Ailes Marines apporte des précisions et clarifications sur le projet de parc éolien en mer de Saint-Brieuc

Ailes Marines tient à apporter des précisions et des clarifications sur de nombreuses affirmations et contre-vérités qui sont exprimées régulièrement à propos du parc éolien en mer de Saint-Brieuc.
Ailes Marines rappelle que :
● La zone du parc éolien
La zone de 180 km2 soumise à appel d’offres en 2011 pour l’implantation d’un parc éolien en mer au large de la Baie de Saint-Brieuc a été définie par l’Etat​, à l’issue d’un processus de concertation avec l’ensemble des acteurs du territoires mené en 2010, sous l’égide de la Conférence Régionale Mer et Littoral, à laquelle ont participé les représentants des pêcheurs professionnels.
Sur ce périmètre, Ailes Marines a retenu – après concertation en 2011 – une zone d’implantation du parc ​réduite à 75 km2. ​Ainsi, afin de limiter l’impact paysager et les incidences sur l’exploitation commerciale de la coquille Saint-Jacques, Ailes Marines a évité le gisement principal, situé dans la partie sud de la zone de l’appel d’offres, ​en choisissant d’implanter son projet 6 km plus au nord​, sur une partie du gisement secondaire de coquilles Saint-Jacques dénommé Gisement du Large.