Sélectionner une page
Fête de la science à la cité des métiers de Ploufragan du 10 au 11 octobre 2020

Fête de la science à la cité des métiers de Ploufragan du 10 au 11 octobre 2020

Dans le cadre de la fête de la science 2020, Ailes Marines a souhaité s’engager auprès des structures qui font rayonner la science auprès du plus grand nombre.
En partenariat avec l’association « Le Temps des Sciences », Ailes Marines a soutenu l’organisation du festival « Baie des Sciences » sur le thème du Biomimétisme. Et pour s’adapter au contexte sanitaire actuel, l’association a centralisé une bonne partie du contenu de ce festival dans un site internet (www.baiedessciences.fr), permettant à tout un chacun de profiter du très beau programme de cette année.
Et, c’est une habitude depuis plusieurs années, Ailes Marines est allée à la rencontre des costarmoricains, pour répondre à leurs interrogations liées au projet, en étant présent à la Fête de la Science organisée par la Cité des Métiers de Ploufragan les 10 et 11 octobre dernier.

Partenariat Ailes Marines / CLE 22 (Centre labellisé d’entrainement de natation du département des côtes d’Armor)

Partenariat Ailes Marines / CLE 22 (Centre labellisé d’entrainement de natation du département des côtes d’Armor)

Ailes Marines est ravi de soutenir le Comité des Côtes d’Armor de Natation dans la mise en place d’un centre labellisé d’entraînement dans le département. Ainsi, huit jeunes nageurs costarmoricains ont débuté leur formation en septembre dernier, bénéficiant d’un accompagnement complet (suivi scientifique, médical, pédagogique) qui, nous l’espérons, les emmènera sur les plus hautes marches des podiums.

Les essais de tranchage se poursuivent avec l’Aethra

Les essais de tranchage se poursuivent avec l’Aethra

Le bâteau de forage « Bokalift 1 » a travaillé début de semaine 37 sur les zones rocheuses du nord du futur parc éolien de la baie de Saint-Brieuc. Il a quitté la baie de Saint-Brieuc le 12 septembre et son retour sur zone est annoncé pour la fin de semaine 38.
Les essais de tranchage se poursuivent avec l’Aethra, en même temps que des mesures de bruit par le bureau d’étude en acoustique SOMME et des mesures de turbidité par le bureau d’étude TBM.
Enfin, l’INRAP réalise une campagne d’archéologie préventive sous-marine sur l’emprise du futur parc éolien offshore de la baie de Saint-Brieuc. Le bâteau TSM Ouessant va travailler sur zone à partir d’aujourd’hui et pour une dizaine de jours.

Début des tests de tranchage

Début des tests de tranchage

Le navire Aethra, affrété par la société Prysmian pour le compte de la société Ailes Marines, va effectuer des tests de tranchage.
Prysmian est missionné par Ailes Marines pour fournir et installer les câbles sous-marins inter-éoliennes du parc.
Les essais de tranchage en mer seront réalisés sur quatre sites principaux, caractéristiques des différents types de sols de la baie.
L’objectif des tests est de valider l’outil de tranchage qui sera utilisé pour l’installation des câbles inter-éoliennes, afin d’optimiser les futurs travaux de construction du parc éolien et d’assurer la sécurité des futurs usagers à l’intérieur du parc lors de son exploitation (en particulier les pêcheurs), en confirmant la faisabilité technique d’un ensouillage des câbles à 100% dans les différents types de sol rencontrés.

La campagne UXO passe en phase « identification »

La campagne UXO passe en phase « identification »

Après la phase « acquisition » qui consiste à localiser la présence d’engins explosifs potentiels , la campagne UXO se poursuit par la phase dite d’ « identification » qui consiste à identifier précisément s’il s’agit ou non d’un réel engin explosif. Si c’est le cas, ce sont les plongeurs-démineurs de la Marine nationale qui sont en charge de désamorcer l’engin explosif.
Le GEO IV de la société GEOxyz a donc quitté la zone du futur parc éolien en baie de Saint Brieuc ce week-end.