Communiqué de presse

Ailes Marines annonce la présentation des résultats des études environnementales et des campagnes de tests d’outillages aux acteurs du projet éolien de Saint-Brieuc.

Les impacts sonores du forage sont compatibles avec le cycle de vie normal des espèces halieutiques étudiées. Ailes Marines a décidé d’abandonner la technique de battage et de privilégier la méthode du forage pour l’installation des pieux. Les turbidités générées pendant les travaux auront une incidence faible sur le milieu. L’Ifremer valide l’état de référence des études de la ressource halieutique réalisé par Ailes Marines et RTE.

Saint-Brieuc / Paris – Le 10 décembre 2020 – Après 2 ans d’études et de suivis, Ailes Marines et les scientifiques impliqués ont présenté le 10 décembre au Comité de Gestion et de Suivi présidé par le Préfet des Côtes d’Armor et rassemblant les principaux acteurs du projet :

❖ Les résultats des études complémentaires demandées par le CDPMEM22 sur l’impact du bruit et de la turbidité dans le périmètre du parc éolien en mer de Saint-Brieuc.
❖ Les résultats des campagnes de tests d’outillages de cet été.
❖ Le rapport de l’Ifremer sur la qualité de l’état de référence des études de la ressource
halieutique réalisées par Ailes Marines et RTE.

● Les études sur l’impact du bruit : de nouvelles connaissances pour les EMR

En plus des 135 mesures incluses dans les autorisations préfectorales du projet (dont plus de 40 concernent des aspects environnementaux), Ailes Marines a lancé une campagne inédite de mesures in situ de bruit émis lors des tests d’outillages de manière à caractériser plus précisément l’incidence des travaux sur l’environnement marin.

Ces mesures venaient en complément des études de laboratoire menées sur les espèces halieutiques d’intérêt, validées par le CDPMEM22, portant sur la coquille Saint-Jacques, la praire, le homard et la seiche.

Ces études scientifiques ont été conduites par Dr. Laurent Chauvaud, directeur de recherche au CNRS, Pr. Frédéric Olivier du Muséum national d’Histoire naturelle et Dr. Delphine Mathias.

Les études sur l’impact du bruit sur la seiche ont été menées par Michel André, Professeur de l’Université Polytechnique de Catalogne (UPC) et Directeur du Laboratoire d’Applications Bioacoustiques (LAB).

Cette campagne d’études qui s’est déroulée sur 24 mois représente une première mondiale pour la recherche en biologie marine. C’est en effet la première fois que des études de cette envergure sur l’impact du bruit sur la ressource halieutique sont réalisées dans le cadre de la construction d’un parc éolien en mer.

La méthodologie mise en place par les différents chercheurs a permis d’apporter de nouvelles connaissances scientifiques concernant les impacts du bruit sur les espèces étudiées.

Les résultats de ces études effectuées en laboratoire et sur site démontrent que :

❖ Les effets significatifs des outils utilisés sont compatibles avec le cycle de vie normal des espèces étudiées (Saint-Jacques, praire, seiche)
❖ Les bruits testés n’entraînent pas d’incidence majeure sur les organismes étudiés (coquilles Saint-Jacques, praires, amande de mer).
❖ Le rayon d’incidence pour les bruits de forage sur la seiche est de quelques dizaines de mètres autour de la zone de travaux.

Ces études d’excellence et leurs résultats uniques et originaux seront soumis aux publications scientifiques internationales.

Les mesures in situ montrent que les travaux généreront des sons d’une intensité sonore comparable entre-autres à des hors-bords, navires de croisière, porte-conteneurs, jet-skis.

Parallèlement à ces études, Ailes Marines a également fait réaliser des relevés de turbidité générée par les tests d’outillage de tranchage et de forage de manière à caractériser de manière plus précise l’incidence des travaux sur l’environnement.

Les résultats de ces études démontrent que les turbidités générées pendant les travaux auront une incidence faible sur le milieu.

❖ Pour le forage, les turbidités mesurées sont inférieures à 5 NTU quelle que soit la distance (entre 400 et 800 m du point de forage).
❖ Pour le tranchage, les turbidités moyennes sont toujours inférieures à 6 NTU (à 400m du point de tranchage). Bien que quelques pics ponctuels à 17 NTU soient observés.

Le NTU (Nephelometric Turbidity Unit) est l’unité standard de mesure de la turbidité. Si le NTU est inférieur à 5 l’eau est claire, entre 5 et 30 légèrement troublée, et supérieur à 50 l’eau est trouble.

● Les tests d’outillages

Au cours du mois de septembre 2020, Ailes Marines a réalisé des forages en mer sur le site du parc éolien de la baie de Saint-Brieuc.

Suite aux résultats de ces tests, Ailes Marines a décidé d’abandonner la technique de battage et d’utiliser la méthode du forage – nettement moins bruyante pour le milieu – pour l’installation des pieux, et ce pour l’ensemble des emplacements des fondations. Les impacts sur les espèces halieutiques et les mammifères marins seront donc très significativement réduits.

● L’expertise de l’Ifremer sur la définition de l’état de référence de la ressource halieutique

Les autorisations délivrées par la préfecture des Côtes d’Armor en avril 2017 pour la construction et l’exploitation du parc éolien prévoyaient la réalisation d’un état de référence de la ressource halieutique, avant le début des travaux d’installation en mer.

Suite aux interrogations des comités des pêches, le préfet des Côtes d’Armor a sollicité en juillet 2020 l’avis de l’Ifremer sur les protocoles proposés par Ailes Marines et RTE, pour la réalisation de cet état de référence.

Dans son rapport remis au préfet des Côtes d’Armor, l’Ifremer considère que :

“Les protocoles de réalisation de l’état de référence et du suivi (en phase travaux et exploitation) des populations halieutiques proposés par Ailes Marines et RTE dans le cadre du projet éolien en mer de la baie de Saint-Brieuc et de son raccordement électrique, et basés sur la collecte de données au travers de « marées expérimentales », sont suffisamment robustes pour permettre de détecter un éventuel impact du parc et de son raccordement sur les espèces halieutiques ciblées”.

10

Décembre

20
logo-ailes-marines-baseline-bleu

À Propos d'Ailes Marines

Lauréate en avril 2012 d’un appel à projets national avec le projet de parc éolien en mer de la Baie de Saint-Brieuc, AILES MARINES est en charge du développement, de la construction, de l’installation et de l’exploitation du parc éolien en mer. Il s’agit d’une société par action simplifiée (SAS), détenue à 100% par IBERDROLA.
Les chiffres-clés du projet éolien en mer de la Baie de Saint-Brieuc :

  • 75 km2 de superficie
  • 62 éoliennes Siemens-Gamesa de 8 MW
  • 496 MW de puissance installée
  • 1 820 GWh/an de production, soit la consommation annuelle en électricité de 835 000 habitants (chauffage compris)
symorg-logo-contact

Relations presse & Communication

Jean Christophe Labastugue
Dirigeant

17 rue Baron • 75017 Paris

+ 33 (0) 6 03 45 11 37
presse@ailes-marines.bzh

Tous les communiqués de Presse

ailes-marines-presse-1
Juil 08 2022

La sous-station électrique du parc éolien en mer de Saint-Brieuc a été installée avec succès

La société Saipem a installé la première sous-station électrique en mer de Bretagne. C’est la seconde sous-station installée sur un parc éolien en mer en France.
ailes-marines-presse-1
Juil 05 2022

La première fondation du parc éolien en mer de Saint-Brieuc a été installée avec succès

Ailes Marines annonce aujourd’hui l’installation avec succès de la première fondation jacket des 62 éoliennes du parc éolien en mer de Saint-Brieuc.
ailes-marines-presse-1
Juil 01 2022

Installation de la première fondation du parc éolien en mer de Saint-Brieuc

Communiqué de presse Installation de la première fondation du parc éolien en mer de Saint-Brieuc Pleudaniel / Lézardrieux / Saint-Brieuc / Paris  - Le 01 Juillet 2022 -  Ailes Marines, entreprise détenue à 100% par le groupe Iberdrola, annonce aujourd’hui le démarrage de l’installation de la première fondation jacket des 62 éoliennes du parc éolien en mer de la baie de Saint-Brieuc. Cette phase d’installation mobilise 5 navires sur zone. Les règles de navigation et de sécurité maritime sont fixées par arrêtés préfectoraux. Durant cette phase de travaux, Ailes Marines poursuit les mesures de...
ailes-marines-presse-1
Mar 07 2022

Reprise des travaux de construction du parc éolien en mer de Saint-Brieuc

Ailes Marines annonce ce jour la reprise des travaux de construction du parc éolien en baie de Saint-Brieuc. Le navire Aeolus de la société Van Oord en charge de l’installation des pieux et des fondations des éoliennes travaillera sur zone sans interruption en 2022 et 2023. Le parc sera livré fin 2023.
ailes-marines-presse-1
Nov 01 2021

Fin de la première phase des travaux en mer du parc éolien de Saint-Brieuc

Ailes Marines annonce aujourd’hui la fin de la première phase des travaux de construction pour l’année 2021. Les opérations sont totalement achevées, le navire AEOLUS est prêt à quitter la zone. Il est en attente d’une fenêtre météo favorable pour son retour en flottaison, afin de rejoindre son port d’attache. Les travaux de construction en mer du parc reprendront le 1er mars 2022 au plus tard.
ailes-marines-presse-1
Août 18 2021

Ailes Marines rétablit la vérité face aux fausses informations énoncées sur le parc éolien en mer de Saint-Brieuc

À la suite de nombreuses affirmations et contre-vérités relayées ces dernières semaines par différents médias, Ailes Marines tient à apporter une nouvelle fois des précisions et des clarifications à propos du parc éolien en mer de Saint-Brieuc.
ailes-marines-presse-1
Août 13 2021

La campagne 2021 de pré-tranchage sur la zone nord du parc est terminée

Ailes Marines annonce la fin de la campagne de pré-tranchage des routes de câbles inter-éoliennes. Le navire Aethra quitte la zone des travaux le 14 août avec près de 5 semaines d’avance sur le calendrier. Les travaux de forage se poursuivent toujours sur la zone nord du parc.
ailes-marines-presse-1
Juil 31 2021

Le navire AEOLUS reprend ses travaux de forage

Ailes Marines annonce, avec accord de la Préfecture maritime, la reprise des travaux de forage par le navire AEOLUS ce jour. Une absence de pollution confirmée par le dispositif aérien et maritime de surveillance mis en place. Ailes Marines a procédé à plusieurs survols de la zone par hélicoptère et à des patrouilles nautiques. Ces opérations de contrôle ont été conduites en tenant compte de la modélisation fournie par le Centre de Documentation de Recherche et d’Expérimentation sur les pollutions accidentelles des eaux (CEDRE).
ailes-marines-presse-1
Juil 28 2021

Traitement d’un incident de foreuse sur le navire AEOLUS

Un incident a été signalé ce matin par le Commandant de bord du navire AEOLUS auprès du CROSS Corsen (Centre Régional Opérationnel de Surveillance et de Sauvetage) et de la coordination maritime d’Ailes Marines (MCC). A l’occasion de la série de forages sur la position SB57, un incident technique a été constaté sur l’une des trois foreuses du navire. Dès connaissance de l’incident, la société Van Oord a stoppé toutes les activités de forage en cours sur l’AEOLUS et a décidé de remonter la foreuse concernée. Lors de la remontée de l’outil, il a été observé un épanchement de fluide hydraulique...
ailes-marines-presse-1
Juil 15 2021

Reprise des travaux de forage sur le parc éolien en mer de Saint-Brieuc

Ailes Marines annonce le retour de l’AEOLUS sur zone à partir du 16 juillet 2021, suite à l’accord des autorités maritimes. Le navire jack up de la société Van Oord est chargé de la réalisation des forages et de l’installation des pieux des fondations du parc éolien en mer. Après une revue complète des outils et des équipements du navire réalisée par Van Oord aux Pays-Bas, l’ensemble des protocoles de contrôle et de suivi des travaux a été réévalué. Ailes Marines annonce également la signature d’une convention avec le CEDRE.
ailes-marines-presse-1
Juin 16 2021

Ailes Marines apporte des précisions sur l’incident du 14 Juin 2021

Le navire jack up AEOLUS opéré par la société Van Oord, en charge de la réalisation des forages et de l’installation des pieux des fondations du parc éolien en mer, a quitté aujourd’hui la baie de Saint-Brieuc pour son port d’attache aux Pays-Bas (Vlissingen), une décision actée par les autorités. En parallèle, Ailes Marines confirme la poursuite des activités de pré-tranchage actuellement en cours sur le site, réalisées par la société Prysmian avec le navire AETHRA.
ailes-marines-presse-1
Juin 15 2021

Immobilisation du navire AEOLUS pour la vérification des outillages

Le navire jack up AEOLUS en charge de la réalisation des forages et de l’installation des pieux des fondations du parc éolien en mer de Saint-Brieuc est actuellement immobilisé sur zone. Cette décision a été prise suite à un problème technique rencontré à l’occasion de la deuxième série de forages réalisée. Ce problème technique a entraîné l’écoulement de fluide hydraulique Panolin HLP SYNTH utilisé dans les systèmes de guidage des foreuses.
ailes-marines-presse-1
Avr 28 2021

Renforcement des suivis environnementaux pendant les travaux de forage

Durant la première phase des travaux de forage qui se déroule de mai à octobre 2021 sur la zone nord du périmètre du parc de Saint-Brieuc, Ailes Marines instaure des mesures renforcées de suivis en temps réel sur le bruit et la turbidité (état trouble de l’eau). Des mesures de contrôle renforcées de la turbidité – Des mesures de suivis renforcées de bruit – De nouvelles mesures complémentaires.
ailes-marines-presse-1
Avr 21 2021

Démarrage de la construction du parc éolien en mer de Saint-Brieuc

Ailes Marine confirme aujourd’hui le démarrage de la construction du parc éolien en mer de Saint-Brieuc. Les travaux s’étaleront sur 3 années. En 2021, les opérations de construction se déroulent de mai à octobre sur cinq zones situées uniquement sur la partie nord du parc.
ailes-marines-presse-1
Mar 26 2021

L’assemblage des mâts des éoliennes du parc de Saint-Brieuc se fera sur le polder de Brest

Ailes Marines annonce aujourd’hui la localisation sur le polder du port de Brest, de l’assemblage des 62 mâts des éoliennes du parc de Saint-Brieuc. Ce schéma industriel comprend la création d’une nouvelle capacité de production localisée sur le port de Brest et mobilisera au moins 35 nouveaux emplois pendant la réalisation des travaux.
ailes-marines-presse-1
Fév 26 2021

Parc éolien en mer de Saint-Brieuc : 1500 emplois mobilisés en France

Ailes Marines annonce aujourd’hui que le projet éolien en mer de Saint-Brieuc mobilisera 1500 emplois en France, dont environ 500 en Bretagne. Ailes Marines a sélectionné pour leur savoir-faire reconnu des grands groupes internationaux, mais également des TPE-PME bretonnes spécialisées. Ainsi, le projet participe directement au développement de la filière industrielle de l’éolien en mer, en France et en Bretagne.
ailes-marines-presse-1
Jan 20 2021

Sondage IFOP – 71% des habitants des Côtes d’Armor favorables au projet de parc éolien en mer de Saint-Brieuc

Ailes Marines a fait réaliser par l’IFOP, institut de sondages et d’études de marchés, une étude sur la tendance et la perception de l’opinion publique à propos du projet de parc éolien en mer de Saint-Brieuc. Cette étude qui s’est déroulée au mois de décembre 2020, a porté sur un échantillon représentatif de la population vivant dans les départements bretons du Finistère, d’Ille-et-Vilaine, du Morbihan, des Côtes-d’Armor, ainsi qu’en Loire-Atlantique. Les résultats attestent de l’adhésion des populations costarmoricaines, bretonnes et de Loire-Atlantique au projet de parc éolien en mer de...
ailes-marines-presse-1
Déc 18 2020

Ailes Marines opte pour la méthode du forage pour installer les pieux des fondations, technique de moindre impact sur l’environnement

Pour réduire l’impact environnemental, Ailes Marines a décidé d’utiliser la technique du forage pour installer les pieux des fondations. Cette décision a été prise après des années d’études d’ingénierie et suite à la réalisation de tests de forage à terre et en mer pour maximiser la sécurité et la protection de l’environnement. Cette décision concerne l’ensemble des emplacements des 62 fondations des éoliennes et celui de la sous-station électrique.
ailes-marines-presse-1
Déc 02 2020

Ailes Marines ensouillera l’intégralité des câbles inter-éoliennes du parc de Saint-Brieuc

Suite aux tests d’outillage réalisés à l’été 2020 et malgré les conditions très complexes des fonds marins du site, Ailes Marines confirme son objectif d’ensouiller à 100% l’ensemble des câbles inter-éoliennes du parc de Saint-Brieuc.​ L’ensouillage complet des câbles représenterait une avancée majeure pour la sécurité de la navigation et un pas de plus vers un maintien des activités de pêche au sein du parc.
ailes-marines-presse-1
Nov 20 2020

Ailes Marines apporte des précisions et clarifications sur le projet de parc éolien en mer de Saint-Brieuc

Ailes Marines tient à apporter des précisions et des clarifications sur de nombreuses affirmations et contre-vérités qui sont exprimées régulièrement à propos du parc éolien en mer de Saint-Brieuc. Ailes Marines rappelle que : ● La zone du parc éolien La zone de 180 km2 soumise à appel d’offres en 2011 pour l’implantation d’un parc éolien en mer au large de la Baie de Saint-Brieuc a été définie par l’Etat​, à l’issue d’un processus de concertation avec l’ensemble des acteurs du territoires mené en 2010, sous l’égide de la Conférence Régionale Mer et Littoral, à laquelle ont participé les...
Oct 02 2020

Navantia-Windar démarre sur le Polder de Brest la production des éléments des fondations du parc éolien en mer de Saint-Brieuc

Un an après la sélection du consortium Navantia-Windar pour fabriquer les fondations des éoliennes du parc en mer de Saint-Brieuc, les deux sociétés sont désormais implantées sur le polder de Brest et collaborent activement avec les entreprises bretonnes. Dix-sept entreprises locales sont déjà intervenues sur le site de Navantia-Windar situé sur le nouveau terminal EMR de Brest. Deux nouveaux contrats ont été signés aujourd’hui et le consortium est en cours de négociations avec 20 autres entreprises.
Sep 16 2020

Ailes Marines a sélectionné GE Grid Solutions pour l’approvisionnement et l’installation des principaux équipements électriques de la sous-station du parc éolien en mer de la Baie de Saint-Brieuc

Ailes Marines société détenue à 100% par Iberdrola, en charge de la construction, de l’installation et de l’exploitation du parc éolien en mer de la Baie de Saint-Brieuc, a annoncé aujourd’hui la sélection de GE Grid Solutions, une division de GE Renewable Energy, pour l’approvisionnement des principaux équipements électriques de la sous-station du parc éolien en mer de Saint Brieuc.
Sep 07 2020

Ailes Marines a sélectionné les sociétés françaises Eiffage Métal et Engie Solutions pour la fabrication de la sous-station électrique du parc éolien en mer de la Baie de Saint-Brieuc

Ailes Marines, société détenue à 100% par Iberdrola, en charge de la construction, de l’installation et de l’exploitation du parc éolien en mer de la Baie de Saint-Brieuc, annonce aujourd’hui l’attribution aux deux entreprises françaises Eiffage Métal et ENGIE Solutions, du contrat de construction de la sous-station électrique du parc.
Juil 22 2020

Ailes Marines a sélectionné Saipem pour le transport et l’installation des fondations de type “jacket” de la sous-station du parc éolien en mer de Saint-Brieuc

Ailes Marines, une entreprise du groupe Iberdrola en charge du développement, de la construction, de l’installation et de l’exploitation du parc éolien en mer de la Baie de Saint-Brieuc, a sélectionné Saipem pour transporter et installer les fondations de type “jacket” et la partie supérieure de la sous-station en mer.
Juin 18 2020

Iberdrola concrétise 1100 emplois en France grâce au projet éolien

Iberdrola confirme le lancement de son investissement de 4 milliards d’euros en France. Le contrat pour la fourniture des fondations, dont le montant total s’élève à 350 millions d’euros, a été signé ce matin par le président d’Iberdrola, Ignacio Galán. Les composants des fondations seront assemblés sur le polder du port de Brest.
Mai 29 2020

Ailes Marines et Siemens Gamesa signent le contrat de fourniture des éoliennes du parc éolien en mer de Saint-Brieuc

Ailes Marines, la filiale d’Iberdrola en charge du développement, de la construction, de l’installation et de l’exploitation du parc éolien en mer de la baie de Saint-Brieuc, a annoncé aujourd’hui la signature avec Siemens Gamesa Renewable Energy du contrat de fourniture des 62 éoliennes du parc éolien en mer de Saint-Brieuc.
Mai 27 2020

Ailes Marines choisit Prysmian comme fournisseur des câbles sous-marin pour le parc éolien

Ailes Marines, en charge du développement, de la construction, de l’installation et de l’exploitation du parc éolien en mer de la Baie de Saint-Brieuc, vient de signer avec le Groupe Prysmian, leader mondial dans l’industrie des systèmes de câbles de puissance et de télécommunication, un contrat de 80 millions d’euros pour fournir les câbles inter-éoliennes du parc de Saint-Brieuc.
Mai 06 2020

Ailes Marines a sélectionné Van Oord pour installer les fondations du parc éolien

Ailes Marines, en charge de la construction, de l’installation et de l’exploitation du parc éolien de la Baie de Saint-Brieuc, a sélectionné l’entreprise néerlandaise Van Oord pour transporter et installer les 62 fondations jacket (structures métalliques à treillis) ainsi que les pieux des fondations de la sous-station électrique.
Mar 09 2020

Iberdrola acquiert 100% du capital d’Ailes Marines

Iberdrola a réaffirmé ses ambitions dans le secteur de l’éolien offshore, suite à la conclusion d’un accord pour acquérir 100% de la société Ailes Marines. Cette dernière développe, construit et exploite le parc éolien en mer de Saint-Brieuc, en France, un pays qui est devenu un marché de plus en plus stratégique pour Iberdrola.
Sep 16 2019

Ailes Marines a sélectionné Navantia pour fabriquer les fondations du parc éolien

Ailes Marines, en charge du développement, de la construction, de l’installation et de l’exploitation du parc éolien en mer de la baie de Saint-Brieuc, a sélectionné la société espagnole Navantia pour la fabrication des 62 fondations des éoliennes en mer qui équiperont le parc.